Sainte-Croix en Acadie : 150 ans de présence

Le père Camille Lefebvre c.s.c., parti de Saint-Laurent en banlieue de Montréal au Québec, arriva dans la vallée de Memramcook au Nouveau-Brunswick en juin 1864 pour y fonder le Collège Saint-Joseph dès le mois d’octobre de la même année, première institution d’éducation supérieure francophone en Acadie. En 1928 ce collège devint universitaire et prit le nom d’Université Saint-Joseph, ajoutant d’autres formations et de nouvelles écoles dont l’École d’agriculture, l’École de pédagogie, l’École de sciences sociales et économiques et l’École de commerce. En 1953 une partie des effectifs déménagea à Moncton. Ce collège fut ainsi le précurseur de l’Université de Moncton créée au tournant de 1960 avec le père Clément Cormier c.s.c. comme premier recteur.

On célèbre donc en 2014 le 150e anniversaire de l’arrivée des Pères de Sainte-Croix en Acadie et de la fondation du Collège Saint-Joseph de Memramcook. Plus de 330 religieux de Sainte-Croix, pères et frères, ont oeuvré en Acadie durant un siècle et demi, principalement en éducation, mais aussi en pastorale paroissiale, en animation de retraites, de sessions psycho-spirituelles, et en aumôneries. Des Sœurs de Sainte-Croix s’y sont associées par la suite, dont Sœur Marie-Léonie qui y fonda en 1889 les Petites Sœurs de la Sainte-Famille.

Les célébrations du 150e anniversaire s’étendent sur toute l’année 2014. En octobre notamment, on a rendu hommage à l’œuvre du père Lefebvre et à la Congrégation de Sainte-Croix. Les Acadiens voient dans l’œuvre du Collège Saint-Joseph l’élément-clé de la renaissance de leur peuple qui avait été tenu injustement dans le manque d’instruction et dans la pauvreté. Le Collège a donné accès à l’université, aux professions d’avocats, de médecins, d’enseignants et de leaders francophones. Les Anciens disent aujourd’hui à Sainte-Croix leur fierté et leur reconnaissance.

Les festivités d’octobre ont offert un oratorio intitulé La Vallée des possibles, une remarquable création sur l’épopée historique de l’œuvre de Camille Lefebvre, avec la participation d’une douzaine de chanteurs et de l’Orchestre symphonique du Nouveau-Brunswick, du 9 au 12 octobre au théâtre du Monument Lefebvre. Puis il y a eu la journée du Retour des Anciens du Collège Saint-Joseph le samedi 11 octobre, avec discours et animation musicale par le chœur Neil Michaud à l’église Saint-Thomas de Memramcook ; un banquet a suivi dans l’ancienne chapelle du Collège Saint-Joseph. Le dimanche 12 octobre, ce fut la messe commémorative en reconnaissance pour l’œuvre dudit collège à l’église Saint-Thomas bien remplie en présence du premier ministre et d’autres dignitaires, suivie d’un repas communautaire gratuit offert par la municipalité. Il y eu enfin une cérémonie du souvenir à l’enclos des religieux de Sainte-Croix du cimetière de Memramcook. Beaucoup d’émotions, de fierté, de vérité, de gratitude, qui font chaud au cœur.

 

André Charron, au retour des fêtes d’octobre 2014