Saint frère André, c.s.c.

Saint frère André est une figure importante pour le monde d’aujourd’hui. L’Église le présente au monde comme un homme qui a su se démarquer par la qualité de son accueil tout fraternel. Toute sa vie, il a accueilli les souffrants de toutes sortes, il a montré beaucoup de compassion à toutes les personnes qui se présentaient à lui. Dans un monde en recherche de sens, il se révèle comme un homme de prière qui nous présente Dieu plein de bonté qui est attentif aux besoin de ses enfants. Il aimait dire aux personnes qui se confiaient à lui «comme le bon Dieu est bon, comme il s’occupe de nous!» Le frère André, un homme tout simple, un homme du peuple, a été l’ami de saint Joseph, patron de l’Église universelle, et l’a toujours présenté avec Marie comme un intercesseur attentif à nos reqêtes. Le frère André a été un bâtisseur et un rassembleur. Il est allé jusqu’au bout de ses rêves, particulièrement celui de bâtir une basilique en l’honneur de l’époux de Marie et du Père nourricier de Jésus, à Montréal, ville dédiée, depuis sa fondation, à la Vierge Marie. Pour mener à terme son projet, il s’est associé des collaborateurs et collaboratrices qui l’ont soutenu et qui continuent de le faire aujourd’hui, et ces gens sont d’ici et du monde entier. Saint Jean-Paul II disait il y a quelques années en substance ceci: Le monde d’aujourd’hui a davantage besoin de témoins que de prédicateurs. Le frère André est de cette race de témoins actifs: homme d’accueil et de compassion, homme de prière, bâtisseur et rassembleur.

Crédit: archive de la province canadienne, archive CSC Rome et père Jomon Kalladanthiyil, csc.

 

Biographie

9 AOÛT 1845

Naissance d’Alfred Bessette, dans le rang du Grand-Bois à Saint-Grégoire d’Iberville. Fils d’Isaac Bessette et de Clothilde Foisy. Le lendemain, il est baptisé par l’abbé Pierre-Albert Sylvestre, dans la « chapelle presbytère » de la paroisse.

1850

La famille Bessette s’installe à Farhnam. Peu de temps après, Isaac meurt tragiquement, écrasé sous un arbre, le 20 février 1855, puis son épouse Clothilde, le 20 novembre 1857.

1857

Alfred, âgé de 12 ans, ira vivre à Saint-Césaire. Il y reçoit le sacrement de confirmation par Mgr Prince, évêque de Saint-Hyacinthe, en juin 1858. Une photo d’Alfred est prise à cette occasion. Il exécute des travaux de ferme et des besognes d’apprenti.

1863

Alfred émigre aux États-Unis et travaille dans des filatures au Connecticut, et possiblement au Massachusetts ainsi qu’au Rhode Island.

1867

Il revient au pays. Après un arrêt à Sutton et à Farnham, Alfred s’établit à Saint-Césaire où il retrouve le curé André Provençal qui le guide vers la vie religieuse.

1870

Admission d’Alfred Bessette comme postulant dans la Congrégation de Sainte-Croix à Montréal. Le 27 décembre, il devient novice et prend le nom de frère André, en souvenir du curé André Provençal.

1871

20 DÉCEMBRE 1871

Nommé « portier, infirmier et lampiste » au collège Notre-Dame. Il sera aussi commissionnaire, jardinier, barbier, linger, homme à tout faire.

1872

22 AOÛT 1872

Première profession religieuse.

1874

2 FÉVRIER 1874

Profession perpétuelle, à l’âge de 28 ans et six mois. 1878 Accueil de malades à l’entrée du collège suscitant moqueries, plaintes et controverses. 1878 Publication dans une revue française de guérisons survenues grâce à l’huile prélevée d’une lampe par le frère André.

1896

Achat par la Congrégation de Sainte-Croix du terrain dans la montagne, face au collège. Le frère André rêve d’y ériger une chapelle dédiée à saint Joseph.

1904

19 OCTOBRE 1904

Bénédiction d’une modeste chapelle à l’origine de l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.

1909

1909 – 1936 Accueil à son bureau de l’Oratoire de milliers de personnes en quête de guérison, de réconfort, d’espérance.

 

1909

Nommé gardien de l’Oratoire Saint-Joseph, le frère André quitte le collège après près de 40 ans.

1937

6 JANVIER 1937

Mort du frère André, âgé de 91 ans, à l’hôpital de Saint-Laurent. Un million de personnes défilent devant le cercueil du frère André du 6 au 12 janvier.

 

1940

7 NOVEMBRE 1940

Ouverture de la Cause de béatification du frère André.

1960

9 NOVEMBRE 1960

Décret d’introduction de la cause en Cour de Rome, par Jean XXIII.

1978

12 JUIN 1978

Paul VI déclare le frère André « Vénérable », reconnaissant ainsi l’héroïcité des vertus du Serviteur de Dieu.

1982

23 MAI 1982

Béatification du frère André, à Rome, par le pape Jean-Paul II.

2010

17 OCTOBRE 2010

Rite solennel de la canonisation du frère André, à Rome, Le pape Benoît XVI présente Saint André Bessette à l’Église universelle.

PRIÈRE À FRÈRE ANDRÉ

Bon frère André, / tu as bien compris comment l’amour de Dieu /s’exprimait dans l’amour des autres. / Aide-nous à accueillir ceux et celles qui souffrent / comme toi-même le faisais / Apprends-nous à compatir / à leurs souffrances, à leurs douleurs. /Apprends-nous à les écouter avec bonté / et à leur dire la parole qui console. / Apprends-nous à leur indiquer le chemin de la confiance / en saint Joseph, en Marie, mère de Jésus et en Dieu notre Père. / Ton amour de Dieu se manifestait aussi / dans ta volonté de construire un lieu de prière sur la montagne. / Avec saint Joseph, / reçois toi-même toutes ces personnes venant à l’Oratoire. / Mets en leur cœur la foi en notre Dieu qui les aime tant / et qui veut le bonheur de toute l’humanité./ Donne-leur de repartir reconnaissantes pour les grâces reçues /et confiantes en l’avenir qui leur est donné. / Donne-leur de faire place à la prière en leur vie / et d’être pour les autres / des personnes sur qui on peut toujours compter. /

Bon frère André, /tu es maintenant dans la gloire avec les saints et saintes. /Tu as pouvoir sur le cœur de Dieu. /Poursuis l’œuvre que tu as accomplie / alors que tu étais sur la terre. / Obtiens la guérison des corps et des cœurs aux personnes malades. /Donne la sérénité aux personnes aînées, / la joie du travail aux adultes. / Suscite, chez les jeunes, le désir de vocations chrétiennes / dans le mariage, dans la vie consacrée, dans la vie presbytérale. /

Apprends à tous et à toutes /comment vivre à la manière de Jésus. / Amen.

Crédit: L’Oratoire Saint-Joseph et père Patrick Vézina, c.s.c.

À visiter: www.saint-joseph.org